Maladie de Behçet

Des professionnels de santé experts de ma pathologie sont disponibles !

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives à votre recherche

Mapatho Maladie de Behçet

Recense dès à présent :

104

Soignants

43

Centres experts

La Maladie de Behçet ?

Les caractéristiques de cette pathologie

Définition générale

La maladie de Behçet est une maladie chronique rare de l’inflammation des vaisseaux sanguins qui se caractérise par des aphtes dans la bouche, des ulcères génitaux ainsi qu’une inflammation oculaire. Les éruptions cutanées et la fatigue chronique sont également des signes révélateurs de la maladie de Behçet.

30 ans

âge moyen de l’apparition de la maladie

En savoir plus

La maladie apparaît généralement chez les hommes et les femmes entre 20 et 30 ans. Malgré tout, il arrive que des enfants soient touchés par la maladie de Behçet.
Lorsque la maladie se déclenche chez un homme jeune, elle justifie une surveillance attentive et rapprochée. Ces patients sont plus à risque de complications sévères.
Cette maladie impliquant plusieurs organes nécessite un suivi multisectoriel : généraliste, neurologue, rhumatologue, ophtalmologue, dermatologue, gastro-enterologue, etc.
Les atteintes du système nerveux peuvent provoquer des crises d’épilepsies ainsi que des paralysies. Dans de très rare cas, il arrive que certaines atteintes du système nerveux entraînent une démence précoce chez le patient.
La cause de la maladie est encore inconnue. Le point commun des personnes atteintes de la maladie de Behçet est un défaut de leur système immunitaire.
Comme une majorité de maladies chroniques, la maladie de Behçet évolue selon des phases de poussées entrecoupées de périodes de rémission.

Le diagnostic de la maladie est établi suite à l’auscultation montrant la présence d’aphtes buccaux et génitaux ainsi qu’une inflammation oculaire et de signes cutanés évocateurs.
Les traitements actuels permettent de contrôler la maladie et non d’en guérir. Le médecin prescrit généralement des anti-inflammatoires afin de diminuer l’inflammation. Le traitement dépend malgré tout des manifestations chez le patient.

Il n’y a pas de traitement actuellement qui guérisse la maladie, il en existe cependant pour la contrôler. Il y a un risque de rechutes nécessitant une surveillance continue au long cours. On utilise des traitements anti-inflammatoires pour diminuer l’inflammation.

La prise en charge thérapeutique se divise en trois temps :
Court terme
À court terme, il est nécessaire d’augmenter le confort du quotidien du patient. Une prise en charge afin de diagnostiquer les atteintes potentielles est primordiale
Moyen terme
À moyen terme, il est possible de prévenir les poussées et les manifestations cutanées de la maladie. Il est également très important de préserver le développement psychosocial de l’enfant et l’insertion sociale.
Long terme
À long terme, il est très important de limiter les séquelles de la maladie.