Sclérodermie

Des professionnels de santé experts de ma pathologie sont disponibles !

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives à votre recherche

Mapatho Sclérodermie

Recense dès à présent :

104

Soignants

43

Centres experts

La Sclérodermie ?

Les caractéristiques de cette pathologie

Définition générale

La sclérodermie est une maladie caractérisée par le durcissement de la peau. Il existe plusieurs formes de sclérodermie : soit la maladie est localisée à certains endroits de la peau, soit elle n’est pas circonscrite et peut atteindre les organes internes comme le tube digestif, le cœur ou encore les poumons, qui subissent un durcissement similaire à celui de la peau. Dans ce cas, on parle de sclérodermie généralisée ou systémique, qui est une maladie chronique pouvant avoir des conséquences graves.

1 personne

sur 5 000 est atteinte de la maladie

Les femmes

sont plus touchées que les hommes

En savoir plus

Les manifestations de la sclérodermie diffèrent beaucoup d’une personne à l’autre. Les symptômes les plus courants de la sclérodermie sont un phénomène de Raynaud (trouble de la circulation sanguine au niveau des doigts), un durcissement de la peau des doigts et du visage. La sévérité de la maladie dépend de l’ampleur de l’atteinte et des organes touchés.

Le diagnostic est difficile et long à établir. Les premiers signes de la sclérodermie amènent le malade à consulter un médecin mais ce sont des signes assez peu spécifiques comme le phénomène de Raynaud ou le reflux gastro-œsophagien. Lorsque les lésions de la peau sont visibles, le diagnostic est plus simple. En cas de doute, le médecin peut réaliser une capillaroscopie, un examen qui permet de visualiser les petits vaisseaux sanguins au microscope. Une biopsie cutanée peut également être réalisée pour confirmer le diagnostic.

Il n’existe pas de traitement pour la sclérodermie. Une prise en charge adaptée permettra d’atténuer les symptômes et de maîtriser la maladie. Le traitement dépend de la forme de la sclérodermie et de la sévérité des symptômes. Une combinaison de médicaments et de traitements non médicamenteux doit être élaborée au cas par cas en fonction des organes atteints et de l’évolution de la maladie. Lors d’une sclérodermie cutanée localisée, le plus souvent un traitement à base de corticoïdes, localement ou par voie locale est recommandé pour stopper l’inflammation responsable des lésions de la peau. Dans la sclérodermie systémique, un traitement à base de corticoïdes peut être utilisé mais est souvent peu efficace. Par conséquent, la prescription d’immunosuppresseurs est fréquente et a pour but de diminuer l’inflammation et supprimer les auto-anticorps nocifs.