Éjaculation Prématurée

Des professionnels de santé experts de ma pathologie sont disponibles !

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives à votre recherche

Mapatho Éjaculation Prématurée

Recense dès à présent :

15

Soignants

L’Éjaculation prématurée ?

Les caractéristiques de cette pathologie

Définition générale

L’éjaculation prématurée survient toujours ou presque toujours avant la pénétration (vaginale ou anale), ou à moins d’une minute après celle-ci, avec inaptitude à contrôler ce réflexe lors de toutes ou presque toutes les pénétrations et comportant des conséquences personnelles négatives telles que de la peine, un mal-être, de la frustration et/ou un évitement de l’intimité sexuelle.

30%

des hommes sont concernés par ce trouble sexuel

Des mécanismes à clarifier

L’éjaculation prématurée est le trouble sexuel masculin le plus fréquent et il concerne environ 30 % des hommes. Il faut d’emblée souligner que tous les hommes éjaculant rapidement n’en souffrent pas. Chez l’homme, le délai pour éjaculer suit un continuum selon une courbe de Pattij, et la distribution de l’éjaculation se fait de 0,55 à 44minutes en passant par une moyenne de 5,4minutes.

On parle de 2 grands types d’éjaculation prématurée : l’éjaculation prématurée primaire permanente (dite « éjaculation prématurée maladie ») et l’éjaculation prématurée secondaire ou acquise (dite « éjaculation prématurée symptôme »).

Les croyances, les freins, les tabous font que les personnes concernées craignent d’en parler (moins d’un sur quatre le font). Le médecin à consulter est un médecin spécialiste de l’urologie, dit « Urologue ».

Éjaculation prématurée primaire et permanente, on parle « d’éjaculation prématurée maladie »

Depuis leurs premières relations sexuelles, ces personnes ont toujours été insatisfaites d’éjaculer trop rapidement (inférieur à 1,5minutes) avec les caractéristiques suivantes : l’éjaculation survient trop tôt à chaque rapport, avec chaque partenaire, depuis les premiers contacts sexuels, dans la majorité des cas (90 %) en moins de 60 secondes, ou entre une et deux minutes (10 %). Une particularité de l’éjaculation prématurée maladie est qu’elle se maintient la vie durant (70 %) ou peut même s’aggraver avec l’âge (30 %).
Les formes extrêmes sont l’éjaculation prématurée dite « ante-portas » (le sujet éjacule durant les préliminaires, avant la pénétration ou dès le contact avec la vulve) et l’éjaculation prématurée survenant dès la pénétration. Cette pathologie est complexe à traiter, une équipe pluridisciplinaire accompagnera le patient.

Éjaculation prématurée secondaire ou acquise, on parle « d’éjaculation prématurée symptôme »

Il s’agit d’une dysfonction « symptôme » apparue brutalement ou progressivement après une période où la personne avait un délai éjaculatoire plus long et satisfaisant. Ces formes relèvent d’une problématique relationnelle ou bien sont déclenchées par des modes de vie et des maladies que l’urologue va rechercher. Pour la limiter et l’éradiquer, de nombreux traitements existent, sans médicaments (Thérapie Cognitivo Comportementale), et avec médicaments.

Icon_contenu_validé

Contenu rédigé par Dr Pauline Martinot – Imhotep Santé et corrigé par le Docteur Marc Galiano, Chirurgien Urologue Andrologue et membre du comité scientifique de Mapatho