Antécédent d’infarctus du myocarde 

Des professionnels de santé experts de ma pathologie sont disponibles !

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives à votre recherche

Mapatho Antécédent d’infarctus du myocarde 

Recense dès à présent :

2

Soignants

132

Centres experts

Antécédent d’infarctus du myocarde ?

Les caractéristiques de cette pathologie

Définition générale

L’infarctus du myocarde est ce que l’on appelle plus communément la “crise cardiaque”, il concerne 80 000  français par an. L’obstruction d’une artère entraîne la privation d’oxygène d’une partie du tissu musculaire cardiaque, les cellules du muscles vont mourir.  Cette privation d’oxygène est  à l’origine de problèmes de contraction du cœur pouvant mener à l’arrêt cardiaque. 

C’est une situation d’extrême urgence. Il est important de savoir identifier les signes afin d’appeler le plus rapidement possible le SAMU et accélérer la prise en charge. 

80 000

personnes atteintes par an

1/4 des infarctus

ne présentent pas de symptômes

Quels sont les symptômes d’un infarctus ?

Les symptômes typiques d’un infarctus du myocarde sont une douleur aiguë dans la poitrine qui irradie dans le bras gauche, le dos et la mâchoire. Des malaises, des nausées et vertiges peuvent également être présents. Attention, toutes les crises cardiaques ne sont pas douloureuses, près d’un quart des infarctus du myocarde sont silencieux.

Existe-t-il des avancées thérapeuthiques ?

Grâce aux avancées thérapeutiques la prise en charge garantit de meilleures chances au patient. La seule solution face à un infarctus est de déboucher l’artère obstruée, pour cela il est nécessaire de pratiquer une angioplastie dans les plus brefs délais.

Ce geste chirurgical a pour but de rétablir la circulation du sang consiste en la dilatation des parois l’artère à l’aide d’un ballonnet gonflable. Cette intervention est suivie de la pose d’un stent qui maintiendra la dilatation de l’artère. Un traitement anticoagulant est administré de façon concomitante. 

Quelles sont les séquelles d’un infarctus ?

À la suite d’un infarctus du myocarde, les séquelles sont plus ou moins importantes : le ventricule gauche est « remodelé » c’est-à-dire qu’il subit des modifications de son épaisseur et de ses dimensions. Plus ce remodelage est important, plus le risque de mortalité à long terme augmente.  

Un infarctus peut être à l’origine d’une insuffisance cardiaque et de troubles du rythme, pour évaluer ces séquelles différents examens sont effectués : électrocardiogramme, échographie doppler, coronarographie etc.. 

Quels sont les traitements existants ?

Un stratégie thérapeutique est systématiquement mise en place , il s’agit d’une association de traitements nommés « BASIC » pour limiter les risques de récidives.

B  =>  Bétabloquant : contrôle le rythme cardiaque 

=>  Antiagrégant plaquettaire : empêche la formation d’un nouveau caillot

=> Statine : corrige la cholestérolémie

I  =>  Inhibiteur de l’enzyme de conversion : contrôle la tension artérielle

C =>  Contrôle des facteurs de risques par le suivi des règles hygiéno diététiques

Ce traitement vise à prévenir la formation de caillots ou de plaques d’athérome et à soulager le cœur.

Dois-je avoir un suivi médical renforcé ?

Le suivi médical est renforcé à la suite d’un infarctus afin d’optimiser les traitements et de contrôler les facteurs de risques. Tabagisme, poids, alimentation et activité physique sont des facteurs que le patient peut contrôler et devenir ainsi acteur de sa prise en charge

Si des troubles du rythmes cardiaques persistent, un défibrillateur cardiaque implantable (pacemaker) peut être posé sous anesthésie locale. Si plusieurs artères sont obstruées, il est aussi possible de réaliser un pontage.

Le suivi médical contribue à prévenir les complications tels que l’AVC, l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs, l’insuffisance cardiaque et les récidives d’infarctus du myocarde. 

Icon_contenu_validé

Contenu rédigé par Mapatho. Relecture et validation par Imhotep Santé