Algie Vasculaire de la Face

Des professionnels de santé experts de ma pathologie sont disponibles !

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives à votre recherche

Mapatho Algie Vasculaire de la face

Recense dès à présent :

6

Soignants

L’Algie Vasculaire de la Face ?

Les caractéristiques de cette pathologie

Définition générale

L’algie vasculaire de la face (AVF) est une pathologie neurologique se manifestant par des crises de douleurs unilatérales localisées autour l’œil et de la tempe pouvant irradier le long du nez jusqu’aux racines des dents. Elle prédomine chez l’homme jeune (âge moyen de début, 30 ans) et il existerait un lien avec le tabagisme (80% des cas).

30 ans

Âge moyen de l’apparition de la maladie

10%

ont une forme chronique

2

Formes spécifiques d’AVF

Quels sont les symptômes de l’Algie Vasculaire de la Face ?

Les crises d’algie vasculaire de la face peuvent durer entre 15 minutes et 3 heures et survenir d’une fois tous les deux jours à 8 fois par jour. Ces crises sont à différencier des crises migraineuses. En effet, des signes « migraineux » peuvent s’ajouter à la crise (nausées, photo-phonophobie, vomissements) ce qui peut entraîner une erreur de diagnostic.

L’agitation et l’irritabilité sont également caractéristiques de l’AVF.  Les douleurs de la crise d’algie vasculaire de la face sont très intenses si bien que ces crises constituent une urgence médicale. Les formes chroniques sont associées à une importante comorbidité psychiatrique (signes dépressifs, agoraphobie, tendances suicidaires).

Existe-t-il plusieurs formes d’Algie Vasculaire de la Face ?

Oui, il existe deux formes d’algie vasculaire de la face : 

La forme épisodique : les crises se manifestent sur une à plusieurs semaines puis laissent place à une période de rémission. C’est la forme la plus courante. On observe parfois un cycle circadien (les crises se produisant souvent la nuit, à heure fixe) et circannuel (à la même saison) et un lien avec la prise d’alcool.

La forme chronique : Elle concerne 10% des malades, elle est caractérisée par une récurrence de crise sans période de rémission de plus de trois mois.  

Comment s’effectue le diagnostic de l’Algie Vasculaire de la Face ?

Le diagnostic s’effectue généralement à l’interrogatoire du patient, il n’existe pas de signes cliniques sauf juste après une crise (rougeurs de l’œil, oedème de la paupière). Un examen d’imagerie doit être pratiqué pour exclure une cause secondaire. 

Le diagnostic de l’algie vasculaire de la face est souvent long à poser et l’errance thérapeutique est très présente. Les causes sont mal connues mais il existe des facteurs de risques tels que la consommation d’alcool et de tabac, les traumatismes crâniens, l’apnée du sommeil etc…

Quels sont les traitements pour l’Algie Vasculaire de la Face ?

À ce jour il n’existe pas de traitements curatifs de l’algie vasculaire de la face, la prise en charge consiste en la gestion des symptômes et en particulier de la douleur. On recommande d’éviter la consommation d’alcool et de tabac et d’adopter des horaires de sommeil réguliers. Le patient doit être activement impliqué dans la démarche thérapeutique. 

Les traitements de crise sont l’oxygénothérapie ou le sumatriptan en injection sous cutanée, et visent à soulager rapidement la douleur. Ils ne préviennent pas l’apparition de nouvelles crises. Les traitements de fond sont à prendre au quotidien afin de diminuer la fréquence des crises, il existe différents traitements comme le vérapamil (première intention), le carbonate de lithium ou encore certains antiépileptiques.

Ces traitements sont indiqués en cas d’AVF épisodiques à épisodes longs ou d’AVF chroniques. Lorsque l’algie vasculaire de la face est réfractaire aux traitements médicamenteux une alternative chirurgicale est envisageable.

Icon_contenu_validé

Contenu rédigé par Mapatho. Relecture et validation par Imhotep Santé