Diabète Gestationnel

Des professionnels de santé experts de ma pathologie sont disponibles !

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives à votre recherche

Mapatho Diabète Gestationnel

Recense dès à présent :

39

Soignants

Icone des produits

Produit

1,12 g/l

Dans ce récit, à mi-chemin entre témoignage et guide, elle décrit son rapport au diabète, le bras de fer constant qui en découle et son parcours sur le fil de la maladie, telle une funambule en équilibre. Un ouvrage de résilience poignant et nécessaire.

Service

PLANETH Patient

Le programme d’éducation thérapeutique sur le diabète. PLANETH Patient propose aux patients vivant avec une maladie chronique une aide pour mieux vivre leur quotidien, cela s’appelle : L’éducation thérapeutique

Le diabète Gestationnel ?

Les caractéristiques de cette pathologie

Définition générale

Il existe plusieurs types différents de la maladie du Diabète.
Tous ces diabètes ont en commun que ce sont des maladies identifiées par une hyperglycémie, c’est-à-dire un taux trop élevé de sucre dans le sang (≥ à 1,26 g/L à 2 reprises, ou bien 1 fois ≥ 2g/L).
N’importe quelle personne qui mange énormément sucré d’un coup ne dépassera pas ces seuils s’ils ne sont pas diabétiques.

3% à 5%

des femmes enceintes touchées

40 ans

âge moyen de l’apparition de la maladie

Qu’est-ce que le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel correspond à une intolérance au sucre (glucose) ayant pour conséquence une élévation de la glycémie (= taux de sucre dans le sang), et qui apparait uniquement au cours d’une grossesse. Il est présent chez 3 à 5 % des femmes enceintes.

Il se distingue du diabète préalable associé à la grossesse, moins fréquent (0,5 à 1 %), mais qui entraîne des complications maternelles et fœtales beaucoup plus importantes. Le cas de figure le plus dangereux, car souvent négligé, est le diabète de type 2 préalable à la grossesse mais méconnu. Sa prévalence est en forte augmentation aujourd’hui.

Comment diagnostique-t-on le diabète gestationnel ?

Le dépistage par une glycémie est fait de manière systématique, dès l’annonce de la grossesse et de manière régulière. Un dépistage plus poussé s’effectue si la mère présente des facteurs de risques : âge supérieur à 35 ans, IMC supérieur à 25, antécédents personnels de diabètes, antécédents personnels d’accouchement d’un bébé de plus de 4kg. Un dosage sanguin à jeun sera alors effectué et peut être complété par le dosage d’hyperglycémie provoquée par voie orale.

Afin de prendre en charge ce diabète, la mise en place de mesure hygiéno-diététique est de rigueur et sera accompagnée d’un suivi de la glycémie par auto-surveillance.
Un traitement par injection d’insuline analogue peut être mis en place si 10 jours de changement d’habitudes alimentaire et d’activités physiques ne suffisent pas à réguler la glycémie.

Lorsque le diabète gestationnel est équilibré, le suivi de la grossesse est identique à celui d’une grossesse classique.

Quelles sont les conséquences du diabète gestationnel ?

La grossesse physiologique présente deux étapes clés de régulation de la glycémie

Au cours de la première moitié de la grossesse le taux d’insuline et la sensibilité à cette hormone augmentent.
Au cours de la deuxième moitié de la grossesse la sensibilité à l’insuline diminue et le pancréas compense en produisant davantage d’insuline.

Chez certaines femmes, qui développent un diabète gestationnel, le pancréas est déficient et ne parvient pas à sécréter suffisamment d’insuline, la glycémie est alors anormalement élevée.

Ce diabète a des conséquences à la fois sur la santé de la mère et sur celle de l’enfant :

• Les risques pour la mère sont une hypertension artérielle gravidique, des œdèmes, une prise de poids, un risque accru de césarienne et une persistance du diabète après la grossesse.

• Le risque principal pour le bébé est un poids excessif dû au passage du glucose en excès à travers le placenta constituant une réserve calorique stockée dans les organes du fœtus. Le diabète gestationnel peut aussi induire une hypoglycémie à la naissance, une surveillance renforcée est donc instaurée.

Icon_contenu_validé

Contenu rédigé par Dr Pauline Martinot – Imhotep Santé