Anorexie Mentale

Des professionnels de santé experts de ma pathologie sont disponibles !

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives à votre recherche

Mapatho Anorexie Mentale

Recense dès à présent :

17

Soignants

1

Centre Expert

Notre Association partenaire

L’Anorexie Mentale ?

Les caractéristiques de cette pathologie

Définition générale

L’anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire qui se caractérise par une privation d’alimentation volontaire.
Cette maladie est un trouble psychologique d’origine multifactorielle.

14 – 17 ans

âge de l’apparition de la maladie

40 %

des anorexiques souffrent d’un trouble psychiatrique

Des mécanismes à clarifier

La principale caractéristique de cette maladie est la dysmorphophobie, c’est-à-dire une vision erronée de son corps : la personne atteinte se perçoit encore grosse alors qu’elle est très maigre.

La privation de nourriture s’accompagne également d’activités physiques intenses toujours dans le but de perdre du poids. Les personnes anorexiques peuvent consommer les laxatifs et des diurétiques pour perdre encore plus de poids. Les obsessions alimentaires, l’anxiété, la dépression, l’hyperactivité, le surinvestissement sont ressentis chez certaines personnes anorexiques.

Le diagnostic repose sur la perte de poids provoquant un IMC inférieur à 17,5, une mauvaise perception et estime de soi.

Les conséquences de l’anorexie varient en fonction des personnes, mais correspondent principalement à une aménorrhée (l’absence de règles), une perte de cheveux, des problèmes digestifs ainsi que des problèmes de dents et de gencives. L’anorexie provoque un ralentissement de la croissance chez les adolescents. Le risque principal est l’arrêt cardiaque suite à des carences profondes.

Les causes de l’anorexie sont diverses et sont très souvent liées à des facteurs psychologiques et relationnels : remarque sur le physique, deuil, problème scolaire ou encore suite à un simple régime alimentaire. Ce sont souvent des personnes brillantes scolairement et qui recherchent en permanence la perfection et à plaire à autrui.

Le traitement passe par un suivi psychologique voire psychiatrique dans le but de retrouver un poids normal et de le stabiliser. Une hospitalisation dans une unité spécialisée dans les troubles alimentaires est souvent nécessaire en début de prise en charge, afin de surveiller la réalimentation, de réapprendre les personnes atteintes à se nourrir et de contrôler la reprise de poids.
Le déni de ce trouble du comportement alimentaire constitue un obstacle à la guérison du patient.

Icon_contenu_validé

Contenu validé par l’équipe de Médecins Imhotep Santé.