Maladie de Takayasu

Des professionnels de santé experts de ma pathologie sont disponibles !

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives à votre recherche

Mapatho Maladie de Takayasu

Recense dès à présent :

104

Soignants

43

Centres experts

La Maladie de Takayasu ?

Les caractéristiques de cette pathologie

Définition générale

La maladie de Takayasu correspond à l’inflammation de la paroi des grandes artères, telle que l’aorte et ses principales branches. L’aorte est la principale artère du corps, c’est un gros vaisseau qui conduit le sang depuis le cœur vers les organes afin de les nourrir. Dans la maladie de Takayasu, les artères présentent des altérations qui entravent l’arrivée du sang vers les différents organes. Les organes concernés présentent alors des signes de souffrance. Les symptômes varient en fonction de l’organe touché.

Les femmes

sont plus touchées que les hommes

En savoir plus

La maladie se manifeste en deux phases : au début, seuls des signes non spécifiques correspondant à une maladie inflammatoire apparaissent tels qu’une fièvre inexpliquée, des sueurs nocturnes, des douleurs articulaires et musculaires et une perte de poids. La deuxième phase commence plus de trois ans après le début de la maladie. Ce sont les conséquences des inflammations qui se manifestent de façon multiple. Le médecin peut constater une absence ou un abaissement du pouls au niveau des poignets et des membres inférieurs. La personne atteinte peut ressentir une perte de force ou une douleur musculaire au cours d’activité quotidienne, surtout au niveau des bras.Il peut y avoir des signes de souffrance du coeur tels qu’une fatigue intense, une pâleur et une difficulté pour respirer d’abord pendant les efforts puis au cours de la vie quotidienne. Il n’y a pas de test diagnostique spécifique de la maladie de Takayasu. Le diagnostic de la maladie de Takayasu repose sur un ensemble de critères cliniques, de laboratoire et radiologiques. Le principal examen est l’artériographie c’est-à-dire une radiographie des artères. Il permettra au médecin de réaliser une exploration du réseau artériel. Il n’existe pas de traitement curatif spécifique de la maladie de Takayasu, cependant des traitements limitent l’inflammation artérielle. Les corticoïdes constituent la première ligne et sont efficaces dans environ 50% des cas. Si la maladie est contrôlée avec la corticothérapie, celle-ci peut être diminuée progressivement pour atteindre l’arrêt complet au bout de 12 mois à 24 mois. Si le traitement conventionnel n’est pas suffisamment efficace, un traitement par un immunosuppresseur (diminue les défenses immunitaires) est ajouté. Si les artères présentent des lésions, une intervention chirurgicale peut être proposée pour remplacer le segment d’artère en question.