Lapeyronie

Des professionnels de santé experts de ma pathologie sont disponibles !

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives à votre recherche

Mapatho Lapeyronie

Recense dès à présent :

18

Soignants

Tout savoir sur Lapeyronie

5 Questions sur Lapeyronie au Docteur Marc Galiano

Qu'est-ce que la maladie de Lapeyronie ? Les symptômes, les causes, les traitements ! Le Dr Marc Galiano, urologue et andrologue répond à nos questions sur Lapeyronie.

Découvrir l'article complet

Tout savoir sur Lapeyronie

5 Questions sur Lapeyronie au Docteur Marc Galiano

Qu'est-ce que la maladie de Lapeyronie ? Les symptômes, les causes, les traitements ! Le Dr Marc Galiano, urologue et andrologue répond à nos questions sur Lapeyronie.

Lapeyronie ?

Les caractéristiques de cette pathologie

Définition générale

La maladie de Lapeyronie, ou Induratio Penis Plastica, décrite en 1743 par Lapeyronie (1er chirurgien du roi Louis XV), est une maladie qui touche la fine couche « élastique », appelée l’albuginée, qui entoure le pénis juste en dessous de la peau du pénis.

10%

des hommes sont concernés

Le pénis courbé

est le principal symptôme

Des mécanismes à clarifier

Au lieu d’être souple, elle développe des petites plaques rigides comme des cicatrices, et des calcifications. Le pénis change alors de forme à l’érection, il se courbe en arc de cercle (chez 80% des hommes atteints) avec soit une vraie courbure, soit un rétrécissement, un étranglement, ou un raccourcissement. Il peut en découler une difficulté à pénétrer pendant l’acte sexuel, à tenir une érection (30% du temps), et des douleurs lors de l’érection (40% des cas).

Des études épidémiologiques montrent également l’association avec le diabète, l’obésité, l’hypertension artérielle, l’hyperlipidémie, le tabagisme, le déficit en testostérone et la chirurgie du pelvis, notamment après un retrait de la prostate dans 16 % des cas. Les patients ont souvent une tendance dépressive avec une diminution de l’estime de soi, et parfois des objectifs malheureusement non réalistes : retrouver la même verge qu’avant la maladie.
Des facteurs génétiques peuvent également être associé à la maladie de Lapeyronie comme la maladie dupuytren. La maladie dupuytren se caractérise par un dépôt de collagène à l’intérieur des tendons fléchisseurs. La conséquence est une rétractation des doigts vers l’intérieur de la main. Les personnes atteintes par la maladie dupuytren ont 30% de risque de développer la maladie de Lapeyronie.

Le diagnostic du traumatisme de Lapeyronie passe par l’interrogatoire et l’examination par le médecin. De plus, une échographie avec doppler du pénis (l’écho-doppler pénien) est un examen utile afin de faire un bilan de la maladie.

Comme nous ne connaissons pas le mécanisme exacte de fonctionnement de cette pathologie, il existe de nombreux traitements qui permettent de soulager les douleurs, et de diminuer l’évolution de la maladie : les traitements oraux (vitamine E, anti-inflammatoires), les injections d’anti-inflammatoires, les traitements non-invasifs pour soulager la douleur (Lithotritie extra corporelle) et enfin, les traitements chirurgicaux (pour les cas les plus marqués par une dysfonction érectile et handicap sexuel importants).

Icon_contenu_validé

Contenu rédigé par Dr Pauline Martinot – Imhotep Santé et corrigé par le Docteur Marc Galiano, Chirurgien Urologue Andrologue et membre du comité scientifique de Mapatho